Magazine est un média indépendant, véhiculant des idées d'ouverture et d'analyse basées sur presque 30 ans d'expérience journalistique ...

Union de la défense : faire face aux nouveaux défis de sécurité

Au cours de la session plénière de novembre, les députés ont invité les pays européens à renforcer leur coopération en la matière, en leur suggérant notamment de consacrer 2 % de leur PIB à la défense et d’établir des forces multinationales.

Selon un sondage Eurobaromètre réalisé par le Parlement européen, 66 % des Européens souhaitent que l’Union européenne agisse davantage en matière de défense et de sécurité.

En France, 72 % des personnes interrogées se sont montrées en faveur d’une action accrue de l’Union européenne dans ce domaine. Elles étaient 63 % en Belgique et 62 % au Luxembourg.

Dans une résolution adoptée ce 22 novembre, les députés suggèrent aux États membres de consacrer 2 % de leur PIB à la défense, d’établir des forces multinationales ainsi qu’un quartier général européen pour planifier et commander des opérations de gestion de crise.

Le Parlement a également plaidé en faveur d’une révision approfondie et substantielle de la politique de sécurité et de défense commune afin de permettre à l’Union européenne d’agir lorsque l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) ne souhaite pas le faire.

« Le but principal est de rassembler nos ressources pour assurer une défense et une sécurité solides dans l’Union européenne », a expliqué Urmas Paet, député libéral estonien en charge de la résolution sur l’Union européenne de la défense adoptée le 22 novembre.

Urmas Paet / EU

Ces initiatives ne visent pas à fragiliser l’OTAN, comme le souligne Ioan Mircea Paşcu, député démocrate socialiste roumain et auteur d’une résolution sur la mise en œuvre de la politique de sécurité et de défense commune adoptée le 23 novembre : « L’OTAN a vocation à défendre et promouvoir les valeurs qui nous ont rassemblés au sein de l’Union européenne ».

Ioan Mircea Pascu / EU

Prochaines étapes

 Au cours de la session plénière de décembre, les députés réaliseront un suivi de leurs demandes dans le cadre de la préparation du prochain Conseil européen.

Le sommet des 15 et 16 décembre devrait en effet se pencher sur le renforcement de la coopération européenne en matière de sécurité extérieure et de défense.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>