Magazine est un média indépendant, véhiculant des idées d'ouverture et d'analyse basées sur presque 30 ans d'expérience journalistique ...

Le Parlement européen s’inquiète de l’indépendance des médias en France

France, mais aussi Hongrie, Bulgarie, Grèce, dans plusieurs États membres, l’indépendance et le pluralisme des médias se dégradent, selon un rapport du Parlement européen.

Dans tous les États membres, le pouvoir des entreprises et le pouvoir politique s’allient pour exercer une pression sur les médias, de plus en plus affaiblis par les difficultés culturelles et financières.

Les médias ont donc de plus en plus de difficultés à jouer leur rôle d’observateur indépendant : c’est ce que révèle l’analysee comparée de la liberté de la presse et du pluralisme dans les Etats membres de l’UE, un rapport commandité par la commission libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen.

Médias et politique étroitement liés en France

En 20 ans, le paysage médiatique de la France a considérablement changé et ce, avec l’essor des plateformes en ligne, le déclin de la presse écrite et la prolifération des médias sociaux.

Des changements qui ont remis l’accent sur les problématiques de propriété et de pluralisme. Le rapport montre ainsi qu’en France les sociétés de télécommunications s’insèrent de plus en plus dans le secteur des médias car elles cherchent à prendre le contrôle sur les plateformes et sur le contenu.

Par ailleurs, le lien entre les médias et la sphère politique en France est étroit. La plupart des médias sont détenus par des entreprises qui elle-même ont des liens avec l’État via leur participation à des marchés publics.

Par exemple, Bouygues, qui détient TF1, est impliqué dans des contrats sur le marché public dans le domaine de la construction. Dassault, propriétaire du quotidien Le Figaro, est quant à lui un acteur majeur de l’industrie de la défense française.

Certains de ces acteurs économiques ont un lien direct avec le pouvoir politique. Serge Dassault, par exemple, a pendant des années été un élu politique de droite, même s’il n’a jamais fait partie du gouvernement.

D’autres relations sont moins directes, mais bien connues du public, comme l’amitié entre Nicolas Sarkozy et Martin Bouygues ou Arnaud Lagardère.

Cette dépendance vis-à-vis de grandes entreprises peut poser des problèmes de conflits d’intérêts, puisqu’il est compliqué, pour Le Figaro par exemple, de couvrir objectivement les activités du groupe Dassault par rapport aux ventes d’avions militaires.

Une démocratie à sauvegarder

Le pluralisme des médias est un élément essentiel de la démocratie et de la liberté d’expression. Un déficit à ce niveau dans un seul pays membre peut avoir des répercussions sur toute l’UE, rappelle le rapport. En effet, au moment d’élire leurs représentants européens, si les électeurs ne sont pas capables de faire un choix informé, tous les organes de l’UE et les décisions qui en découlent en ressortent biaisés.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>