Magazine est un média indépendant, véhiculant des idées d'ouverture et d'analyse basées sur presque 30 ans d'expérience journalistique ...

Les trafiquants d´êtres humains profitent de la situation de misère humaine

« Nous savons comment mener ce combat » annonce le chef de l´ONUDC à l’évènement contre la traite humaine.

 

Lors de l´évènement spécial marquant la Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains, le Directeur exécutif de l’ONUDC, Yury Fedotov, a souligné que les trafiquants d´êtres humains et les passeurs  profitaient de la situation de misère humaine dans laquelle se trouvent les migrants.

Tout en reconnaissant que la communauté internationale devait gérer la plus grande crise de réfugiés et migrants depuis la Seconde Guerre Mondiale, M. Fedotov a soutenu que «  les conflits armés et les crises humanitaires exposent les personnes prises dans le feu croisé à des risques accrus de trafic humain, d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de trafic d´organes, de servitude et d’autres formes d’esclavagisme »

M. Fedotov a  également souligné que le nouveau rapport mondial sur la traite de personnes de l’ONUDC, qui sera publié plus tard cette année, devrait souligner le lien entre trafic humain et mouvements de réfugiés, comprenant notamment la Syrie et l’Erythrée et impliquant des refugiés du Myanmar et du Bangladesh.

Concernant les solutions que la communauté internationale peut apporter afin d´éliminer la traite d’humains, le chef de l´ONUDC a constaté que « les trafiquants d’humains et les passeurs ont, pendant trop longtemps, exercé leurs activités impunément. »

« Mais nous savons comment mener ce combat » a-t-il déclaré, tout en appelant la communauté internationale à arrêter les trafiquants d´êtres humains et les passeurs dans le cadre d´une réponse coordonnée à la crise de réfugiés et au défi  de la migration de masse.

ll a également exhorté les gouvernements à ratifier et mettre en œuvre la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les protocoles relatifs à la traite des humains et au trafic de migrants.

M.Fedotov a par ailleurs demandé aux pays de montrer une volonté accrue de recourir à l´entraide judiciaire et à l’extradition afin d’éviter que les présumés criminels ne s´échappent de la justice en traversant les frontières.

En outre, il apparait qu’une augmentation des contributions au Fonds de contributions volontaires de l’ONU pour les victimes de la traite des êtres humains est nécessaire. M. Fedotov a également  souligné que le Sommet des Nations Unies sur les réfugiés et les migrants ayant de septembre prochain serait une bonne opportunité de renforcer ces efforts.

Cet évènement spécial marque ainsi la Journée mondiale de la lutte contre la traite d’êtres humains, qui a lieu tous les ans le 30 juillet.

Parmi les autres intervenants figuraient également le représentant permanent de la Biélorussie, Valery Voronetsky, la représentante des Etats-Unis d´Amérique,  Laura Holgate, ainsi que des représentants de l´Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, de l’Organisation internationale pour les migrations et du Centre international pour le développement des politiques migratoires.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>