Magazine est un média indépendant, véhiculant des idées d'ouverture et d'analyse basées sur presque 30 ans d'expérience journalistique ...

La Commission adopte des règles renforcées pour combattre le financement du terrorisme

La Commission  européenne a adopté un train de mesures visant à renforcer la capacité de l’Union à combattre le financement du terrorisme et la criminalité organisée, respectant ainsi les engagements pris dans le plan d’action destiné à renforcer la lutte contre le financement du terrorisme de février 2016.

Les propositions présentées par la Commission complèteront et renforceront le cadre juridique de l’UE dans les domaines du blanchiment de capitaux, des mouvements illicites d’argent liquide et du gel et de la confiscation des avoirs.

Présentées en même temps que le troisième rapport sur les progrès accomplis dans la mise en place d’une union de la sécurité réelle et effective, les propositions constitueront une réponse européenne forte et coordonnée dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme, rapprochant encore l’Union d’une union de la sécurité réelle et effective.

Le premier vice-président de la Commission, M. Frans Timmermans a déclaré à ce propos: « Avec les propositions que nous présentons aujourd’hui, nous renforçons nos moyens juridiques pour perturber et tarir les sources de financement des criminels et des terroristes.

Nous devons pouvoir compter sur des outils appropriés pour détecter les flux financiers suspects et y mettre fin, et pour encourager une meilleure collaboration entre les autorités répressives afin de mieux assurer la sécurité des citoyens européens»

Frans Timmermans / UE

M. Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne, a déclaré: «Le terrorisme demeure une menace pour notre sécurité.  Nous devons avoir une longueur d’avance afin de contrecarrer les projets des terroristes, et la lutte contre le financement du terrorisme fait partie de cette stratégie.

C’est pourquoi nous proposons d’appliquer au blanchiment d’argent des sanctions pénales effectives dans toute l’Union européenne. Nous proposons d’assurer le gel et la confiscation transfrontières des avoirs d’origine criminelle au sein de l’Union et de mettre un terme au contournement des contrôles de capitaux par les criminels, aux frontières extérieures de l’Union.»

Valdis Dombrovskis / UE

Avec ces propositions , comme souligné dans le troisième rapport sur les progrès accomplis dans la mise en place d’une union de la sécurité réelle et effective, la Commission européenne permet à l’Union de lutter plus efficacement contre le terrorisme et la criminalité organisée, en affaiblissant la capacité des terroristes à financer leurs activités et, simultanément, en facilitant celle des autorités à repérer et à bloquer leurs flux financiers.

Repérer les flux financiers suspects et bloquer l’accès aux sources de financement est un des moyens les plus efficaces pour empêcher de potentielles attaques terroristes et activités criminelles.

Le traçage des flux financiers peut aussi fournir aux autorités judiciaires et policières des informations cruciales et des outils efficaces pour leurs enquêtes.

Leave A Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>